Les heures florissantes

"La chorégraphie d’Hervé KOUBI nous permet de "donner une forme matérielle à ce qui est invisible"

en percevant ce même instant chorégraphique dans l’immédiatetédes traces et des explorations 

provenant des deux personnages placés peu à peu dans un hors-temps à la fois terrifiant et mouvementé."

 

Santiago Rivadeneira Aguirre - Directeur de théâtre et Critique d'Art équatorien 

 

 

The choreography of Hervé KOUBI allows us to "  give a material form to what is invisible "
by perceiving this same choreographic moment in the immediacy of traces and explorations
coming from the two characters placed gradually in an out-of-time, at once terrifying and eventful.

 

Santiago Rivadeneira Aguirre - Theater Director and Ecuadorian Art Critic

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Des lieux anciens, des lieux du patrimoine, des jardins, dessinent les contextes pour présenter cette œuvre ou plus exactement cette performance autour de la thématique du temps qui passe, du thème des Vanités. Il s'agit d'interroger le vivant et notre relation au temps.


Quoi de plus pertinent que de le faire ici et ainsi, puisque l'occasion nous est donnée de le faire par le biais de la transmission.


Ce n'est pas moi qui transmettrait l'œuvre mais l'un de mes proches collaborateurs, danseur de ma compagnie pendant plusieurs années et devenu l'un de mes proches assistants chorégraphiques, David Guasgua qui sera le guide.

 

Hervé Koub

 

Ancient places, places of heritage, gardens, draw the contexts to present this work or more exactly this performance around the theme of the passing time, the theme of the Vanities. It is about questioning the living and our relationship to time.

i